Albert Camus naquit le 7 novembre 1913. Aujourd’hui, il est une figure d’unité nationale et une référence dans un monde en danger. Cette année, nous fêtons les 60 ans de sa mort.

Théoricien de l’absurde, il est aussi le gardien du sens de l’action en valorisant l’engagement de l’artiste. Cette courte biographie rappelle en quoi il est un des hommes morts les plus influents d’aujourd’hui.

 

Enfant du peuple, Albert Camus a grandi dans les quartiers pauvres d’Alger. Il est rapidement récompensé comme bon élève. A cause de la tuberculose, il ne peut cependant pas passer l’agrégation de philosophie. Après un rapide passage au PCF, il refuse leur complaisance coloniale et s’engage donc dans le journalisme. Il a trouvé sa place. Sa carrière commence avec L’Alger républicain.

Peu à peu, il gagne une notoriété de journaliste puis d’écrivain.

Apprécié par les intellectuels de Saint-Germain-des-Prés, il est une figure de dialogue entre différents courants philosophiques.

En 1957, il reçoit le Prix Nobel de Littérature. Pendant son fameux discours de Stockholm, Camus assume la vision d’un artiste engagé pour l’humanité et pour son pays.

Pour approfondir sa bio : https://www.etudes-camusiennes.fr/albert-camus/

Sa surprenante mort, le 4 janvier 1960, lors d’un accident de voiture, fait date dans la presse. A 46 ans, il est enterré à Lourmarin (Vaucluse).

Son œuvre est riche de romans, d’essais, de pièces de théâtre : L’étranger, La Peste, La Chute,Le Mythe de Sisyphe, L’Homme révolté, La Mort heureuse

Ses idées sont à l’époque uniques, car il se positionne au-delà de l’existentialisme.

 « Je ne connais qu’un devoir : c’est celui d’aimer », Albert Camus

Philosophe aux accents moralistes, Albert Camus nous encourage à vivre en profondeur : « Je ne connais qu’un devoir : c’est celui d’aimer ». Nous retrouvons ce principe en politique avec sa fameuse déclaration : « La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité ». La pensée d’Albert Camus  est largement dominante dans le débat intellectuel actuel.

Dès 1962, Albert Camus entre dans la Pléiade. C’est la consécration, car Camus est reconnu comme un très grand écrivain dépassant les étiquettes.

L’immense postérité de Camus

Sa naissance fait date, puisque Camus est un repère incontournable dans notre actualité récente.

D’abord, au début du confinement en mars, « Albert Camus » apparaît en tête des recherches Google dans le monde. Il est surtout recherché et lu dans des pays comme le Burkina Faso, le Sénégal, la Colombie, l’Honduras. La France est seulement le 21eme pays, qui selon Google, lance des recherches à son sujet. Preuve est que Camus dépasse la culture française ou plutôt que Camus est une des figures les plus puissantes de l’influence culturelle française.

Pendant le confinement, le fameux roman de Camus, La Peste, est lu sur France 5, par des anonymes et des grands artistes. Le chef d’œuvre de Camus est en cinquième position de vente chez Amazon-Italie. En France, ce roman reste pendant plusieurs mois dans le TOP10 des meilleures ventes Amazon. Albert Camus est un repère dans la littérature européenne. Pendant dix ans, un prix littéraire à son nom a récompensé le meilleur écrivain de langue française du bassin méditerranéen.

Camus : un succès mondial

Le succès de Camus en France est notamment dû aux prescriptions et études faites dans le secondaire par les professeurs de philosophie et de lettres. L’Etranger dépasse Le petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, avec plus de dix millions d’ouvrages vendus.

Aujourd’hui, nombreux sont les tweets d’anniversaire : déjà des milliers de tweets et retweets d’hommage, de salutations, d’amour, dans toutes les langues.

Mais surtout, Camus apparaît pendant l’hommage national à Samuel Paty. Grâce à sa lettre adressée à son professeur « Cher Monsieur Germain (…) », lettre d’affection et d’admiration, Camus nous a aidé à dire l’attachement des français à ses professeurs. La lettre est lue en entier par l’artiste M.

De plus, Albert Camus est l’un des rares penseurs français intégré au dossier sur la liberté d’expression du Ministère de l’Education.

Camus est lu et commenté par Finkelkraut et Abd Al Malik.

Youtube comptabilise des milliers de vidéos à son sujet. Le travail de Camus intéresse toutes les communautés de lecteurs et de citoyens : de Finkelkraut à Abd Al Malik. Toute la grande presse nationale et internationale lui a consacré au moins un hors-série. Traduit dans plus de 40 langues, Albert Camus devient peu à peu une référence mondiale. Avec plus de 10 000 contenus à son sujet sur France Culture, il est source de réflexion. La Grande Librairie lui offre souvent l’antenne pour son audience et son aura.

Bref, grâce à son œuvre et sa vision, la figure de Camus et sa pensée sont précieuses pour notre unité et notre avenir. Joyeux anniversaire Albert !