La peur de l’écran noir à partir du 05 février pour le football français commence à faire surface. En effet, la chaîne Téléfoot ne diffusera plus la Ligue 1 suite à son défaut de paiement auprès de la Ligue de Football Professionnelle. De son côté, Canal+ estime que la L1 est trop chère et va donc rendre ses droits TV actuels.

 

Les Français commencent à redouter ce fameux 05 février. Cette date pourrait signer la fin de la diffusion des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2. En effet, Maxime Saada, le président du directoire du groupe Canal +, a annoncé qu’il allait restituer ses propres droits sur la Ligue 1, à savoir les matchs du samedi à 21h et ceux du dimanche à 17h. De plus, il souhaite et réclame le lancement d’un nouvel appel d’offres pour la totalité des droits TV du championnat de France de football. Selon lui, la Ligue 1 a perdu beaucoup de valeur : « Mediapro a fait la démonstration que la L1 ne valait pas 1,156 milliard d’euros. Côté Canal+, nous pensons que la Ligue 1 est subventionnée depuis de nombreuses années. Aucun diffuseur n’a réussi à la rentabiliser » . 

Cette situation exceptionnelle inquiète profondément les présidents de club. En effet, aucune rentrée d’argent ne leur est possible. La crise sanitaire actuelle empêche les clubs d’ouvrir les billetteries et les sponsors n’ont pas envie de payer car aucune communication n’est possible et la visibilité est nulle du fait des huis clos dans les stades. La seule rentrée d’argent pour les clubs Français sont les droits TV…

 

Téléfoot continuera la diffusion des matchs jusqu’au 31 janvier… ou plus…

Même si Canal+ souhaite le lancement d’un nouvel appel d’offres, le groupe Mediapro, avec sa chaîne Téléfoot, continuera la diffusion des huit matchs jusqu’au 31 janvier même si le groupe sino-espagnol a rendu ses droits à la Ligue de Football Professionnelle (LFP), faute de paiement. Le temps donc de trouver un nouveau diffuseur, Téléfoot assurera les huit matchs jusqu’à la fin du mois.

Seulement, le souhait de Canal+ d’obtenir un appel d’offres sur l’ensemble des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 va prendre beaucoup temps, a minima 3 mois. Il n’est donc pas impossible que la LFP signe un avenant avec la chaîne Téléfoot pour que celle-ci puisse continuer à diffuser au-delà du 31 janvier en attendant qu’un terrain d’entente soit trouvé entre toutes les parties prenantes.

 

Aucun autre diffuseur en vue ?

L’appel d’offres voulu par Canal+ laisse entrevoir une diminution drastique des droits TV de la Ligue 1. En effet, cet appel d’offres remet tout naturellement en jeu les gains de Médiapro (environ 800 millions d’euros), mais aussi ceux de Canal+ (330 millions d’euros). Seulement, peu de diffuseurs seraient en capacité d’investir autant sur le football français. On pense notamment à des diffuseurs comme RMC Sport, Amazon ou bien même Netflix.

Le football français commence l’année 2021 comme il avait terminé l’année 2020, avec des incertitudes concernant la diffusion du football professionnel.