Le 15 janvier 1622, naquit Jean-Baptiste Poquelin, alias Molière. L’année prochaine, la France fêtera les quatre cents ans de naissance du dramaturge. Selon Francis Huster, il faut fêter l’anniversaire par l’accueil d’un des Pères de la Langue française au Panthéon. 

Le 12 janvier, Francis Huster, sociétaire de la Comédie-Française, écrivit une lettre adressée au Président de la République jointe d’une pétition déjà signée notamment par Stéphane Bern, pour encourager l’intronisation de Molière au Panthéon. En voici un extrait :

« Parce que Molière aura honoré la France en lui offrant depuis quatre siècles d’incomparables moments de rire libérateur, de courage humaniste, de pure tendresse humaine devenus les drapeaux d’âme de notre République, (…) j’ai voulu au nom de tous ceux, par millions depuis quatre siècles dans tous les pays, à travers les continents, qui l’ont aimé et servi, par les milliers de mots de ce texte, officiellement ouvrir la page sur laquelle sera inscrite (…)  l’entrée de Molière au Panthéon, à l’occasion du 400e anniversaire de sa naissance, le 15 janvier 2022. »

Molière au Panthéon, un symbole national et international

Les gens de culture commencent à se mobiliser pour, finalement, préparer un hommage national sortant de l’ordinaire et rassembler dans la nécropole républicaine les restes d’un Français remarquable. Dans le monde entier, le français est qualifié de « langue de Molière ». Dans son dernier livre, Molière mon Dieu, Francis Huster souhaite « rendre justice » au génie du théâtre français. Il continue :

« En France, la statue de Molière n’est même pas devant la Comédie-Française. Si je n’y arrive pas, ce sera l’échec de toute une vie. J’ai de l’admiration pour ceux qui sont entrés au Panthéon, de Zola à Jean Moulin en passant par Simone Veil mais je pense qu’il manque au Panthéon justement la voix du peuple ».

Statue en or du Molière, qui récompense tous les ans, les meilleurs acteurs français

Le Panthéon et les hommes de Lettres

Actuellement au Panthéon, il se trouve de nombreuses plaques commémoratives avec des centaines de noms d’écrivains, mais seulement sept tombeaux d’écrivains y sont présents : Voltaire, Rousseau, Resnier, Hugo, Dumas, Zola, Genevoix. La dépouille de Molière repose depuis 1817 au Père Lachaise, avec celle de La Fontaine.

   Tombeaux de Molière et de La Fontaine, au Père Lachaise (Paris XXe)

Nombreux sont ceux qui rêvent de voir de nouvelles plumes reposer dans la nécropole : Rimbaud, Verlaine, La Fontaine, Proust… La file d’attente s’allonge peu à peu.

Molière, un Grand Homme ?

Cette initiative fait débat. Il revient au Président de la République de trancher. Il est le seul à détenir le pouvoir, par décret, d’introniser un Français au Panthéon.

Le Président, amoureux des vers de Molière, se laissera peut-être convaincre… En 2005, il en déclamait spontanément des vers par cœur.