Samedi 7 novembre, quatre jours après la clôture des bureaux de vote, le nom du prochain président des États-Unis reste toujours inconnu. Joe Biden a pris la parole dans la nuit de vendredi à samedi (heure française) pour dire aux Américains d’être patients, et aux démocrates de ne pas crier victoire trop tôt. Ces élections américaines ne sont décidément pas banales.

Samedi à 16h00, Biden remporte toujours 253 grands électeurs contre 214 pour Trump. L’Arizona a été remis en ballotage. Le décompte ou le recompte des voix est toujours en cours dans cinq États-clés : la Géorgie, l’Arizona, le Nevada, la Pennsylvanie et la Caroline du Nord.

Trump n’est pas près de reconnaître sa défaite. Cela empêche donc les agences de presse de déclarer Biden comme nouveau président des États-Unis. Le média qui le ferait serait qualifié de « voleur » de l’élection par le président sortant. Le 3 novembre, les Américains ont voté à la fois pour les grands électeurs, les sénatoriales, les législatives et les gouverneurs au niveau fédéral.

 

Elections américaines : La crise sanitaire a ralenti les dépouillements

Certes, l’élection du prochain président par les grands électeurs aura lieu officiellement cette année le 14 décembre. Cependant, nous aurions du connaître le nom du futur président dans la nuit du 3 au 4 novembre (heure de Paris). Cette année, les votes par correspondance ont beaucoup ralenti le processus de décompte des voix. Donald Trump voulait que le résultat de l’élection soit donné le soir-même. Il craignait, en effet, que les votes par correspondance occasionnent une fraude massive par le Parti démocrate. Dans certains États, les bulletins arrivés après le 3 novembre ne sont pas acceptés et comptabilisés, dans d’autres ils peuvent l’être.  Les démocrates ont beaucoup appelé à voter par correspondance pour éviter la propagation du coronavirus.

La tension est à son comble pour les élections américaines 2020

Le recours à la Cour suprême annoncé par Donald Trump est toujours d’actualité. En cas de défaite, Trump compte saisir la justice pour vérifier la constitutionnalité de cette élection. Joe Biden attend la confirmation certaine du décompte des voix avant de crier victoire, il a cependant annoncé samedi matin (heure française) qu’il « se dirige vers la victoire ». Les républicains regrettent que les bulletins de vote aient été envoyés automatiquement chez les personnes inscrites sur les listes électorales. Sur Twitter, le vote d’une personne décédée depuis les années 80 a beaucoup circulé. Selon Fox 2 Detroit, chaîne locale de l’État du Michigan, 2 503 personnes décédées sont inscrites sur les listes électorales dont un électeur né en 1823.

Quatre jours après l’Election Day, le monde entier reste dans l’incertitude et attend toujours de connaître le nom du prochain président des États-Unis. Quel que soit le résultat de cette élection, le candidat perdant ne reconnaîtra pas la victoire de l’autre et le peuple sera partagé entre deux camps. Un climat insurrectionnel n’est pas à exclure aux États-Unis dans les semaines à venir.