Depuis jeudi 12 novembre au soir, la Pennsylvanie recompte ses votes. Joe Biden pourrait perdre vingt grands électeurs, ce qui ne remettrait pas encore en jeu la présidence des États-Unis.

Jeudi 12 novembre au soir, la Justice a ordonné à l’État de Pennsylvanie de recompter ses votes. L’État doit considérer comme invalides les suffrages de votants sans preuve d’identité. La Pennsylvanie compte 20 grands électeurs, soit la marge de Joe Biden, qui a réuni 290 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour être élu président des États-Unis. Le camp républicain se réjouit de cette décision de justice qui va dans le sens de Donald Trump. Joe Biden n’entrera en fonction comme président des États-Unis que le 20 janvier et Donald Trump profite de ces deux mois pour contester le résultat des élections présidentielles américaines annoncé par les médias.

Les États se préparent à recompter les votes des élections présidentielles américaines

Vendredi 13 novembre au matin, les responsables des élections présidentielles américaines ont rejeté 0,2 % des votes d’Arizona et 0,04 % des votes de Pennsylvanie. Meagan Wolf, responsable officielle de l’élection présidentielle américaine dans le Wisconsin, se prépare depuis jeudi 12 novembre à recompter les votes. La veille, la Géorgie annonçait procéder à un recompte manuel des votes légaux arrivés avant la fermeture des bureaux. L’État prévoit d’annoncer d’un résultat officiel d’ici le 26 novembre. En effet, Donald Trump dénonçait des erreurs de logiciel. Ce type d’erreur est arrivé dans le comté d’Antrim, Michigan, où 6 000 votes Trump ont été donnés à Biden.

Les témoignages de fraude en faveur de Joe Biden lors des élections américaines se multiplient

Depuis l’annonce du résultat des élections américaines par les médias, le samedi 7 novembre, Donald Trump présente à la Justice plusieurs suspicions de fraudes. Il peut s’agir de votes illégaux venant de personnes décédées, de votes arrivés trop tard, ou d’incitation au vote Biden dans les isoloirs. Ainsi, vendredi 13 novembre, Kayleigh McElany, porte-parole de la Maison Blanche, présentait sur les plateaux de Fox News de nouveaux témoignages sous serment de fraude électorale. A Philadelphie, la Justice entend vendredi 13 novembre cinq plaintes déposées par Donald Trump.

Les Américains se rappellent l’élection présidentielle de 2000, où les médias avaient annoncé l’élection de Al Gore face à Bush. Lors de cette élection présidentielle, la U.S. General Services Administration (GSA) confirma le résultat de l’élection présidentielle américaine plusieurs jours après l’annonce du résultat dans les médias. L’élection présidentielle de cette année donne un deuxième exemple de cette situation inédite. En effet, l’élection de Joe Biden comme président des États-Unis n’a toujours pas été confirmée par la GSA.