Quelques noms proposés pour le prix Nobel de la paix ont été dévoilés cette semaine parmi lesquels apparaît Zineb El Rhazoui. L’ancienne journaliste de Charlie Hebdo est connue pour son combat contre l’islam radical qui lui vaut d’être la femme la plus protégée de France.

Le Comité norvégien d’Oslo vient de clore les candidatures au prix Nobel de la paix. Si les noms des plus de trois cents prétendants au titre prestigieux sont pour la plupart tenus secrets, certains ont fuité dans la presse parmi lesquels celui de Zineb El Rhazoui. Personnalité déterminée, ses critiques sans complaisance envers un islam rigoriste alimentent les débats publics houleux autour de la laïcité et de la liberté d’expression.

Son combat contre l’islam politique

Militante acharnée contre l’islam radical, la journaliste utilise les médias pour alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les provocations régulières d’un islam prosélyte envers les lois et les mœurs françaises.

Lorsque certains rites islamiques se propagent comme le port du voile intégral dans l’espace public ou les certificats de virginité, elle défend fermement les principes républicains d’égalité homme-femme, de liberté individuelle et de dignité humaine.

Zineb El Rhazoui dénonce aussi les groupes islamistes discrets mais puissants, habiles à jouer avec les frontières parfois troubles de la légalité pour augmenter leur influence politique.

Un quotidien sous la menace islamiste

Sous protection policière maximale depuis les attentats de janvier 2015, l’ancienne journaliste de Charlie Hebdo défend la liberté d’expression au péril de sa vie. Des milliers d’insultes et de menaces déferlent à son encontre sur les réseaux sociaux à chacune de ses prises de parole publiques. Les multiples fatwa (condamnations islamiques) qui pèsent sur sa tête nécessitent un éloignement familial pour assurer sa sécurité et celle de ses proches.

Le ministère de l’Intérieur a par ailleurs dissous en novembre 2020 l’association islamiste BarakaCity, dont le président Idriss Sihamedi avait diffusé des éléments de sa vie privée sur Internet.

De nombreux soutiens pour le prix Nobel 2021

Mais la jeune femme reçoit également de nombreux soutiens de la classe politique et de la société civile. D’innombrables messages de solidarité et de félicitations se répandent sur les réseaux sociaux pour son combat et cette candidature.

Parmi les noms révélés des candidats au prix Nobel de la paix cette année, on trouve aussi Donald Trump, le mouvement Black Lives Matter ou encore le cyberactiviste Julian Assange. Verdict en octobre 2021.